Black Soul

Dans un monde où la paix règne, les êtres turbulents sont exclus. Sortant des normes de la société actuelle, ses égarés se retrouvent au pensionnat Blast, où les âmes les plus noires se retrouvent entre eux.
 
AccueilAccueil  Portail*Portail*  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naomi Susuke, où la naissance d'une révolutionnaire. [FONDATRICE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Susuke
Chef Blast Nippon
Chef Blast Nippon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 89
Points : 75
Date d'inscription : 07/02/2009

Feuille de personnage
vie restant:
50/50  (50/50)
personnelle:
Sentiment:

MessageSujet: Naomi Susuke, où la naissance d'une révolutionnaire. [FONDATRICE]   Mer 9 Déc - 16:34



Nom: Susuke

Prénom: Naomi

Surnom: Nao, maîtresse, chef

Age: 22 ans

Orientation sexuel: Hétérosexuelle, mais n’hésite pas à jouer de son talent de séduction avec les femmes si il le faut.

Classe [Blast, espions, citoyens, conjurés.] Blast

Sous-classe [révolutionnaires, pacifiste….] Révolutionnaire, bien sûr

Qualité: Attentive, intelligente, belle et franche.

Défaut: Narcissique, trop franche, froide.

Histoire:

N’as-tu pas honte !


Dans la famille Susuke, l’argent ne manquait pas il y a 22 ans. Alors pourquoi abandonné un enfant ? Jeune mère à l’âge de 17 ans, Mademoiselle Susuke avait eu cette enfant contre sa volonté, après un viol. Mais la jeune femme voulait le garder, mais ses parents, coincé sur des valeurs familial, refusa, mettant l’enfant à l’orphelinat. Là-bas elle fut appelé Naomi, en hommage à sa mère qui malgré tout, aimait sa fille. Naomi garda le nom de famille de sa génitrice, et vécu 5 année de sa vie dans un endroit lugubre. L’amour ne coulait pas à flot, elle le savait bien mais elle se devait d’être forte pour qu’un jour elle puisse retrouver une famille convenable. C’est donc 5 ans plus tard qu’une famille riche du nom de Mashita adopta l’enfant. La petite fille ne se posa guère de question acceptant avec un plaisir retenu sa nouvelle vie. Les Mashita roulait quasiment sur l’or et fit de Naomi leur héritière directe, tout juste à l’âge de 8 ans. La jeune fille eut même la chance d’avoir une petite sœur, elle-même aussi adopté. L’adolescence arriva au galop, enlevant d’un coup toute l’innocence de la demoiselle.

A l’aurore d’une nouvelle guerre.


L’héritière Mashita, qui se nommait Naomi avait du apprendre à suvrivre car dans le milieu où l’argent et l’or et monnaie courante, les prédateurs étaient présents. Elle commença le Kendo, l’art du sabre, à l’âge de 10 ans, devenant par la suite une grande manieuse de sabre. Mais celui ne lui suffisait pas ! En cachette, elle demanda aux gardes de la famille de lui apprendre le combat et l’art martial. Ce ne fut pas sans difficulté qu’elle parvint à un haut niveau, s’entrainer tout le tmps pour devenir la meilleur: à l’âge de 15 ans, la soif de puissance et de force était déjà bien présente. Même si on lui disait souvent que sa beauté lui apporterait beaucoup de chose, elle préférait avoir une force certaine, pour ne pas se plier aux ordres des autres. Avec un courage grandiose et sous les préjugés des grosses bourses du Japon, l’héritière d’une des plus grandes fortunes du pays du soleil levant, devint rapidement l’une des meilleure combattante du pays. C’est alors que tout arriva.

Chéri, fais moi peur !


 
La nouvelle guerre arriva, après l’annonce télévisé à 20 heure, les blast se mirent rapidement en place. Naomi n’avait que 17 ans mais elle sentait en elle une révolte certaine. C’était louche, il y avait quelque chose d’étrange … Coincé entre ses murs dorées, elle n’avait pas le droit de prendre part alors elle se renseignait un maximum sur les déplacements, les actions de ces blast. Une passion naissante, l’envie de prendre les armes avec eux la rongeait de l’intérieur. D’abord dans le dos de ses parents, elle sortait la nuit, manisfestant, criant à en perdre haleine. C’est un jour, en rentrant du lycée qu’elle vit ses parents adoptifs attablé, un air grave au visage: sachant que c’était pour elle, elle se présenta devant eux:

-Nous t’avons au journal télévisé, manisfester…
-…

Garder le silence, c’était la seule chose qu’elle pouvait faire.

-Pourquoi ?
- Je ne sais pas, c’est quelque chose qui se fait seule. Je n’ai pas besoin de réfléchir.
-Que vas-tu faire ?

Naomi avait relevé la tête rapidement: le visage grave de ses parents avaient maintenant un sourire doux accrochés à leurs lèvres, elle comprit rapidement qu’ils étaient avec elle:

-Je vais agir !

A partir de ce jour, de cette instant, elle se déclarait officiellement Blast.
 
Brûle le drapeau !


Sortant, ne rentrant plus chez elle, elle conquit le cœur des blast: sa volonté, son franc-parler, sa force: son nom devint célèbre. Mais sa force s’aggrandit avec la présence d’Hayato à ses côtés: un blast qui avait réussi à conquérir son cœur. A eux d’eux, il devinrent les chef d’un des plus grand groupe de Blast du japon. On la respectait, on l’admirait. Ce n’était que le début d’une folie certaine ! Hayato lui apprit à manier les armes à feu, pour avoir une plus grande force, plusieurs attentats terroristes, plusieurs morts: leurs mains étaient tachés de sang. Mais il ne pouvait s’arrêter.


N'y a-t-il pas quelque chose de faux ? La morale a disparue
L'intensité des crimes surprotégé a dépassé toute limite

 
 
L’intensité de la guerre était de plus en plus envoutante, dominant l’âme des blast. C’était un jeu sans fin, ils perdaient de leurs forces, les majeurs étaient arrêtés, tuer. Ils répliquaient en fessant explosé des monuments politiques. Un jeu de mort commençait.

La tristesse est elle impuissante?
Une règle stupide n'ayant aucun sens
Aujourd'hui, dans ce lieu ou la lumière ne peut entrer
Les larmes coulent


C’est lors de la grande manifestation, où Naomi n’avait que 20 ans, qu’elle perdit une chose précieuse: Hayato. Perdu dans les décombres, elle le pensa mort. Après des jours et des nuits de pleurs, sa haine se fit plus grande. Elle ne pouvait plus faire demi-tour, elle était une blast et le resterait.

Derrière l'écran, le visage en larmes
Appelle l'attention de ma conscience

Le X marqué sur du papier gaspillé, a suspendu les rires
La levée du drapeau noir et blanc


Mais le gouvernement avait décrété une nouvelle loi: les blast quelque soit leur âge seront emprisonné et exécuté dans la moindre discutions. La colère des famille, des maris, des enfants: c’était un monde en plein chaos. Les pays commençaient à montrer leurs vraies visage: le filet se refermait sur le peuple. On demanda à Naomi que fallait t-il faire, mais même elle ne comprenait plus rien: elle ne pouvait pas mettre en danger des enfants mineurs à peine agée de 16 ans. Alors elle prit une décision: trouver un endroit où il pourrait trouver repos et protéger les êtres chers, en continuant de se battre: l’établissement Blast naquît.

La morale est brisée
 
 
 
 

Caractère:

Le caractère ? Et bien disons que c’est une chose des plus complexe chez la jeune Susuke. Elle aime des choses, mais en déteste plus. Profite de la vie, mais des fois la maudit. Et oui, assez .. Chiante ? Ce n’est pas une fille, qui avec la fortune de la famille, aime les choses de grandes valeurs mais les belles choses oui. Narcissique, elle porte une grande attention à son apparence, et juge parfois trop vite les autres sur la leurs. Mais avec le poste de directrice, elle a apprit à être plus ouverte pour ainsi, découvrir plus de chose qui pourrait étanché sa soif de découverte. L’amour pour elle est une chose futile, car après la perde de celui qu’elle aimait plus que tout, elle ne trouve le réconfort que dans l’alcool ou autre chose. Naomi est une personne exigeante, qui peut parfois paraitre très pointilleuse et qui aime le travail bien fait même si des fois elle se montre plutôt fainéante dans son travail de directrice. Elle porte un grand amour à l’établissement Blast et à ses élèves qu’elle protège. Naomi a ses principes, et son point de vue compte: elle ne se laisse pas marcher sur le spieds et défend ses idéaux, peut-être un peu trop loin.

Physique:


Le physique de Naomi est des plus alléchant: des formes où il le faut, des courbes à en perdre la tête. La demoiselle le sait bien: elle est belle. C’est un de ses atouts, qu’elle n’hésite pas à utiliser en se mettant en valeur. Souvent habillé de manière provocante, voir même avec un uniforme de lycéenne alors qu’elle à 22 ans, elle n’aime pas que toute les parties de son corps soit recouvert de tissus. Son visage ? Que dire dessus.. Un visage fin, aux traits asiatiques à tendance européen, des yeux d’un bleu affolant, des lèvres pulpeuses et rougeâtre. Ses cheveux, naturellement noirs, ont pris une teinte bleutés, s’accordant à merveille avec ses yeux d’amande. On parler souvent de ses manières qui sont très incorrecte et qui ne correspond pas à son look de fille mignonne. Mais elle s’en contrefiche, et aime sa personnalité. Souvent abordé pour son apparence, elle a apprit à s'en jouer et maintenant, ne se laisse plus impresiooner. Pour le maquillage, elle en est allergique. Rien qu'un peu de noir au yeux, à la limite un peu de mascara et le tour est jouait pour embelir cette fleur.

Aptitude particulière :

C'est une grande acrobate, agile et rapide. Elle peut manier toutes les armes qu'elle connait et se bat au corps à corps avec une force incroyable.

Poste desiré (sauf pour les élèves):Directrice de l'établissement.



Code:

Rang désiré:/




Autre:Fumeuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-soul.forumactif.org
 
Naomi Susuke, où la naissance d'une révolutionnaire. [FONDATRICE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ARG: Armée Révolutionnaire Grot
» Marine VS Révolutionnaire : Génésis
» Naomi Kame [ Terminée ]
» Rémunération des soldats de l'armée Révolutionnaire
» Groupe : Révolutionnaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Soul :: Avant Rp. :: #Fiche d'identité :: Fiche validé-
Sauter vers: